meilleur chauffage
Chauffage

Quel est le meilleur chauffage pour une maison?

La construction d’une maison individuelle est pour le moment en « stand by » suite à notre mésaventure. Nous nous intéressons actuellement à la rénovation d’une maison ancienne. Et le sujet du moment est le choix du chauffage. Quel est le meilleur chauffage pour une vieille maison à rénover ? Quel est le mode de chauffage le plus économique ?

Quel chauffage pour remplacer le fioul ?

Selon l’Ademe, 3,5 millions de logements sont encore équipés de chaudière au fioul en France.
Nous avons visité l’un d’eux . C’est une maison des années 50 . Elle est équipée d’une chaudière au fioul , qui est d’ailleurs énorme et prend de la place. Et la cuve à fioul est quelque part enterrée dans le jardin.
Mis à part le caractère coûteux de ce mode de chauffage, le fioul est également polluant et personnellement, difficile d’envisager recharger une cuve à fioul de nos jours.
Pour remplacer le chauffage au fioul, on peut choisir n’importe quel mode de chauffage : les radiateurs électriques, la chaudière au gaz; pour les combustibles, on peut choisir la poêle à bois ou la poêle à granulés et enfin, il y a la pompe à chaleur. Alors, quel est le meilleur chauffage parmi cette liste ?

Le chauffage électrique pour une maison ancienne ?

Selon EDF, le prix d’un kwh pour un radiateur électrique est d’environ 0.1215 € TTC .
Si on fait le calcul rapidement, selon Direct Énergie, pour une habitation de 100 m², la consommation annuelle est d’environ 18 100 kWh pour un compteur de 9 kVA, ce qui représente un budget d’environ 2 700 euros par an.

Si telle est la moyenne indiquée par les fournisseurs d’énergie, En vérité, la consommation dépend de plusieurs facteurs. Elle va dépendre des types radiateurs installés car certains chauffent moins bien et consomment plus que d’autres. Elle dépendra du temps de chauffage c’est à dire est ce que vous chauffez toute la journée et à quelle température . N’oubliez pas non plus le nombre de personnes vivant dans le logement. Plus on est nombreux, plus on consomme. Enfin, elle va aussi être énormément dépendante de l’isolation de la maison.

Pour une maison ancienne, le plus important est donc l’isolation. Si on peut la ramener aux normes RT2012, alors c’est très bien. Dans tous les cas, il faut isoler les murs ainsi que les combles. Il faut par ailleurs installer des fenêtres à double vitrage dans toutes les pièces de la maison.

Ensuite, la radiateur électrique la plus économique est celle à inertie. C’est aussi la plus chère mais elle sera amortie au fil des années. Actuellement, avec la technologie, plusieurs modèles peuvent être pilotés à distance. On peut ainsi les programmer afin d’optimiser leur utilisation et leur coût.

chauffage électrique

La chaudière au gaz de ville est-elle le meilleur chauffage pour une maison ?

Le gaz est moins coûteux par rapport à l’électricité, même si son prix ne cesse de grimper . Selon Direct énergie « on estime que le chauffage au gaz d’un appartement de 60 m 2 consomme entre 7 500 et 9 000 kWh par an ». Avec une simple règle de trois , on peut en déduire que pour 100m2, la consommation énergétique du chauffage au gaz sera de 15000 kw, en prenant le plus élevé.

Le prix du gaz naturel varie selon les zones mais en moyenne , le kWh coûte 0,0736 €  TTC , ce qui est moins cher que l’électricité.

L’avantage de la chaudière au gaz est donc qu’elle est plus économique que les radiateurs électriques. De plus, la chaleur diffusée est plus douce et homogène. En revanche, le gaz est plus polluant que l’électricité. Et il ne faut pas non plus oublier que la chaudière au gaz nécessite un entretien annuel , contrairement aux radiateurs électriques. Enfin, il faut bien vérifier que vous avez le gaz de ville sur votre rue.

Si on veut opter pour le chauffage au gaz et faire le plus d’économie possible, la règle est inchangée. L’isolation est toujours primordiale!

chauffage gaz

La poêle à bois et la poêle à granulés

Comme le fioul et le gaz, la chaudière à bois va brûler du combustible pour chauffer un réseau de radiateurs . Le bois coûte moins cher que les granules mais le principe de chauffage est le même pour la poêle à bois et la poêle à granulés. Les prix varient selon le modèle de l’appareil . Mais c’est tendance et design. Ceux qui rêvent d’une vraie cheminée les adoreront !

En termes de coût, il faut compter entre 0.03 et 0.06 € par kWh pour le bois. Il est donc clair que c’est largement plus économique que le gaz et l’électricité. Pour l’installation des cheminées à insert et des poêles , il faut avoir un conduit ou alors en créer. Dans ce dernier cas, le coût de l’installation peut être élevé. Enfin, il ne faut pas oublier que les poêles nécessitent le stockage des combustibles .

poele à bois

La pompe à chaleur

Lorsqu’on se renseigne par ci par là et auprès des professionnels, la pompe à chaleur est le mode de chauffage le plus conseillé parce que c’est une énergie renouvelable. La PAC utilise de l’énergie gratuite, c’est-à-dire l’air. En revanche, elle a besoin d’électricité pour fonctionner. Il faut donc s’équiper d’un appareil le moins énergivore possible. La PAC peut être air-air ou air-eau. Un des gros avantage est qu’elle peut être équipée d’une climatisation réversible. C’est très pratique en période de canicule !

La consommation d’une pompe à chaleur peut être mesurée grâce au coefficient de performance (COP). Le COP correspond au rapport entre l’énergie fournie par la pompe (chaleur transférée vers le bâtiment) et l’électricité consommée pour effectuer ce transfert. Le COP des pompes à chaleur oscille entre 3 et 6. A titre d’exemple, un COP de 4 signifie que la pompe à chaleur produit 4 fois plus de chaleur qu’elle ne consomme d’énergie payante. Donc, si vous donnez 1kwh d’électricité à la PAC, elle va l’utiliser pour chercher 3kwh d’énergie dans l’air extérieur. C’est pour cela qu’il y a une partie de l’appareil qui est placée à l’extérieur de la maison. Son emplacement est donc à prévoir. Avec cette technique, on comprend pourquoi la PAC permet de faire une économie d’énergie . 

Pompe à chaleur

L’astuce pour un chauffage moins cher : le chauffage le plus économique !

Combiner la pompe à chaleur avec des panneaux solaires est une astuce pour faire baisser le coût du chauffage et de l’électricité en général. Les panneaux photovoltaïques vont produire l’électricité qui alimente la pompe à chaleur. Et la pompe à chaleur va chercher de l’énergie dans l’air extérieur.
Avec cela, il faut opter pour une meilleure isolation et vous serez serein pendant plusieurs années !
Le plus coûteux seront les équipements et les installations mais ils seront amortis au fil des années. Par ailleurs, n’oubliez pas les primes énergie accordées par l’État .

panneaux solaires

Ma prime Rénov pour le remplacement d’une chaudière

Ma prime Rénov remplace le crédit d’impôt de transition énergétique . Cette prime vous permet de bénéficier d’une prime exceptionnelle pour tout remplacement d’une chaudière au fioul ou à gaz peu performante par un équipement utilisant des énergies renouvelables (pompe à chaleur) ou par une chaudière à gaz à très haute performance énergétique. Le montant de la prime est calculé en fonction des revenus et du gain écologique des travaux. Les travaux d’isolation comptent également pour bénéficier de l’aide. 

Pour bénéficier de la prime accordée par l’État, il faut que la maison soit construite depuis plus de 2 ans. Pour la construction d’une maison neuve, aucune aide ne sera possible mais vous avez la main pour installer directement le meilleur chauffage .

Vous pouvez faire la simulation de votre prime Rénov en ligne. Si vous faites des simulations de remplacement de chauffage sur les sites de fournisseurs d’énergie ( EDF, Engie, Direct Energie..) ou de magasins de bricolage tels que Leroy Merlin, notez bien que le coût communiqué n’inclut pas la création du conduit, s’il en faut et s’il est inexistant ni la modification. Et c’est souvent le coût le plus imprévisible. La facture peut être salée alors il faut bien se renseigner. 

Enfin, pour remplacer une chaudière au fioul, il ne faut pas oublier la désinstallation de la chaudière mais aussi l’enlèvement de la cuve qui nécessite préalablement le dégazage et la neutralisation. Selon nos informations, cela peut représenter un coût entre 1000 et 3000 euros. Mais une fois de plus, le prix dépend de nombreux facteurs. Un devis précis sera nécessaire pour ne pas être pris au piège et se retrouver avec une facture qui fait mal à la fin des travaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *