construction maison
Le projet de construction

Construction maison : les étapes du projet

La construction d’une maison est un projet d’ampleur. C’est un parcours qui peut être long et généralement parsemé d’embuches. Un jour, un vieux monsieur qui mettait en vente sa vieille maison me mettait en garde en disant : ” Surtout, ne vous lancez pas dans la construction! Votre jardin ne ressemblera à rien et vous n’aurez pas de clôture et peut-être même pas un portail. Vous aurez dépensé tout votre argent et épuisé toute votre énergie dans la construction. ”
Je ne sais pas ce qu’à traversé ce monsieur pour me sortir ce propos mais ce qui est sûr est que son message ne m’a pas découragé. En revanche, il m’a bien appris à être vigilante pour chaque étape de la construction de notre maison, étapes que je vous énumère ici.

La recherche du terrain

Dans votre parcours de construction, le terrain est le nerf de la guerre . C’est le point de départ qui déterminera tout le reste du projet. Evidemment, votre terrain sera constructible et borné mais ce ne sont pas les seuls facteurs importants.

Où trouver un terrain ?

Mis à part les agences immobilières et les particuliers, les constructeurs de maisons individuelles proposent aussi des terrains à leurs clients. Evidemment, si le terrain qui vous intéresse est proposé par un constructeur, vous serez amené à faire construire votre maison par lui bien que d’autres professionnels peuvent aussi construire une maison. Vous pouvez même autoconstruire votre maison.

Tout ce qu’il faut savoir concernant le terrain constructible

  • Le terrain peut-être plat ou en pente. Si la pente est sévère, il faut peut-être prévoir un mur de soutènement.
  • Il peut-être viabilisé ou non.
  • Le terrain peut être sur une zone à risque. Il peut être sujet à des mouvements différentiels notamment si le sol est argileux. Une adaptation de sol comme un assainissement, par exemple, peut être indispensable.
  • L’emplacement de votre maison et son architecture extérieure seront régis par le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de la zone où se trouve le terrain. La hauteur du faitage, le style de la maison, les retraits et distances à respecter par rapport aux limites séparatives , le COS (  coefficient d’occupation du sol)… devront suivre le PLU. Ces caractéristiques sont définies par zone et non pas par ville. Sur une même ville, les règles diffèrent donc d’un quartier à l’autre ou d’une zone à l’autre.
  • Si votre terrain se trouve sur une zone où il y a des monuments historiques, les architectes des bâtiments de France (ABF) examineront et valideront ou pas l’architecture extérieure de votre maison. Cela signifie que la délai d’instruction du permis de construire sera de 3 mois au lieu de 2 et votre maison devra répondre aux exigences des architectes des bâtiments France (ABF).
  • Le budget restant pour construire la maison dépendra aussi du prix du terrain. Selon votre budget, votre maison ressemblera ou pas à celle de vos rêves.
  • Le terrain peut être isolé, issu d’une division ou faire partie d’un lotissement.

Posez-vous donc les bonnes questions et définissez vos critères avant de commencer la recherche du terrain.

Construction maison : les étapes administratives

Une fois le terrain choisi et réservé, il faut entamer une liste d’étapes administratives. Je n’ai pas mis l’étape “choix du constructeur” dans cette liste. En effet, le terrain est souvent proposé par un constructeur. Dans ce cas là, vous trouvez votre constructeur en même temps que le terrain. Dans le cas contraire, vous pouvez trouver votre constructeur soit avant la signature du compromis de vente du terrain soit avant ou pendant le choix du modèle de maison.

Les 11 étapes administratives de la construction de maison

étapes construction maison
Construction maison : les étapes administratives
  1. Signature du compromis de vente du terrain .
    C’est la première étape administrative dans le cadre de la construction d’une maison. Une étude de sol doit être annexée au compromis de vente par le vendeur dans le cas où le terrain se trouve sur une zone exposée au phénomène de mouvement de terrain différentiel consécutif à la sécheresse et à la réhydratation des sols. Les zones concernés sont définies par décret.
    Dans le cadre l’achat d’un terrain, le délai de rétractation de 10 jours ne s’applique pas. En effet selon la loi, le droit de rétractation ne concerne que les actes ayant pour objet la construction ou l’acquisition d’un immeuble à usage d’habitation.
  2. Choix du modèle de maison.
    Maison traditionnelle, maison moderne, maison container ou encore maison en bois, le modèle sera choisi en fonction du PLU de la zone ainsi que des exigences des architectes des bâtiments de France (ABF) le cas échéant.
    Le type de toit (plat, mansardé, classique), la couleur et la taille des tuiles (noir, rouge, tuiles 10, tuiles 22 etc), les menuiseries (pvc, bois, aluminium), la taille des fenêtres de toit, le type de volet (roulant ou battant), la couleur de la façade et le type d’enduit (projeté ou gratté) etc L’architecture et tout l’aspect extérieur de votre maison seront réglementés.
    Le plan de masse de votre terrain ainsi qu’un autre qui s’appelle plan DWG doivent être envoyés à l’architecte ou le constructeur choisi, afin qu’il étudie l’implantation de la maison.
  3. Signature du contrat de construction.
    Lors de la signature du contrat de construction de la maison, vous devez déjà avoir le plan intérieur, savoir toutes les options à prendre. Vérifiez bien la notice descriptive de la maison. Elle contient le détail de la construction, le type de plancher de l’étage, des matériaux utilisés et des équipements qui seront installés dans votre future maison.
    N’oubliez pas de définir les couleurs de la clôture et du portail avec votre constructeur. Il en est de même pour l’emplacement des voitures si votre maison n’a pas de garage ou si ce dernier ne suffit pas.
    Les éventuelles futures modifications peuvent se faire sur avenant. Mais en cas de modification qui concerne l’extérieur de la maison, si la demande de permis de construire est déjà déposée à la mairie, il faut refaire ou compléter le dossier.
  4. Recherche du financement.
    Vous devez maintenant faire votre demande de financement auprès des établissements bancaires car vous connaissez exactement le coût total de votre projet et vos dossiers sont presque complets.
    Pour ce faire, vous pouvez vous-même faire le tour des banques, à commencer par la votre.
    Vous pouvez également faire appel à courtier en immobilier, qui vous proposera sa meilleure offre en fonction de votre budget et de votre situation.
    Il est important de faire jouer la concurrence tant au niveau du taux du crédit que du celui de l’assurance emprunteur.
  5. Rendez-vous administratif avec le constructeur.
    Avant le dépôt de votre demande de permis de construire, vous allez faire un point avec votre constructeur. Il vous fera aussi signer d’autres documents comme celui des assurances ou encore votre procuration pour que le constructeur puisse faire la demande de permis à votre place.
    Les éventuelles précisions qui ne sont pas dans le contrat de construction seront à éclaircir lors de ce rendez-vous.
  6. Dépôt de la demande de permis de construire
    Avant de déposer la demande, votre constructeur vous enverra un document à vérifier et à signer. Il contient les pièces qui seront envoyées au service d’urbanisme pour demander le permis de construire.
    Le descriptif général du projet, le plan de masse, le plan de la maison font, entre autres, partie de ces pièces.
    Dès que le document est approuvé et signé, la demande peut être faite.
    Le constructeur vous enverra alors le récépissé de dépôt de permis, indispensable pour compléter votre dossier de demande de prêt immobilier.
  7. Obtention du prêt bancaire
    Quelques semaines se sont maintenant écoulées. Les banques ou le courtier vous auront déjà envoyé leurs offres de prêt.
    L’offre de prêt retenue doit être envoyée au notaire, pour la signature de l’acte de vente du terrain, mais également au constructeur pour confirmer votre capacité de financement.
  8. Obtention du permis de construire et affichage du panneau
    Au minimum 2 mois après le dépôt de la demande, vous obtenez le permis de construire. Ce délai peut être plus long s’il y a des demandes de pièces complémentaires ou si votre projet doit être validé par les architectes des bâtiments de France.
    Dès l’obtention du permis, vous devez installer un panneau d’affichage sur le terrain, indiquant entre autres, votre nom et la surface de la construction . Pendant 2 mois, il y a des recours de tiers possibles. C’est généralement rare mais ça peut arriver.
  9. Signature de l’acte de vente du terrain
    Lorsque votre permis de construire et votre financement sont obtenus, votre notaire vous convoquera pour la signature de l’acte de vente du terrain. Vous devenez alors officiellement propriétaire du terrain.
  10. Rendez-vous de mise au point technique (MAP) et d’ouverture de chantier
    Avant le lancement des travaux, vous aurez un dernier RDV de mise au point technique avec le constructeur. Vous rencontrerez votre conducteur de travaux, celui qui sera votre interlocuteur pendant la durée de la construction et après la réception de la maison pour les éventuels désordres constatés plus tard.
  11. Branchement et raccordement à l’eau et à l’électricité, nécessaire pour que les les travaux puissent démarrer
    Pour que le chantier puisse ouvrir et que les ouvriers puissent commencer à travailler, il faut que vous ayez raccordé votre terrain à l’eau et à l’électricité. C’est une démarche que vous allez faire auprès de Veolia pour l’eau et Enedis pour l’électricité. Ils vous coûteront une somme qui a déjà été prévue dans votre financement, normalement.
    Il s’agit du raccordement aux réseaux publics de distribution d’eau, d’assainissement et d’électricité (et éventuellement de gaz ). C’est indispensable en cas de l’achat d’un terrain isolé. Pour un lotissement, un simple raccordement des limites du terrain à la maison suffira.

La durée des étapes administratives pour la construction d’une maison

Cette partie administrative peut être longue selon le cas. Dans les meilleurs des cas, on peut facilement compter 3 mois entre la signature de la promesse de vente du terrain et l’obtention du permis de construire.
Le panneau doit ensuite être affiché pendant 2 mois avant de démarrer les travaux. Ce n’est pas obligatoire mais vivement recommandé car en cas de recours des tiers, tous les travaux doivent être stoppés.

Les étapes des travaux de construction de maison

Une fois que le chantier est ouvert, voici les différentes étapes de la construction d’une maison.

Les 8 étapes des travaux de construction de maison

  1. Excavation du terrain et fondations
  2. Coulage de la dalle de béton
  3. Elévation du mur
  4. La toiture : charpente et couverture
  5. Les menuiseries extérieures
  6. Isolations et cloisons
  7. Installations électriques et plomberie
  8. Les travaux de finition : revêtement de sol, menuiseries intérieures, peinture, cuisine

Durée des travaux de construction

A partir de l’excavation du terrain et du terrassement, les travaux de construction de maison jusqu’aux finitions durent entre 4 et 18 mois. 4 mois est un délai minimum si vraiment le terrain est plat, ne nécessite pas d’adaptation de sol spécifique et si la maison n’est pas très grande. Mais la durée moyenne de la construction est de 12 mois.

Les étapes après la réception de la maison

Une fois votre maison livrée et les clefs réceptionnées, avant qu’elle soit habitable, il y a encore plusieurs travaux à prévoir à l’intérieur mais aussi à l’extérieur de la maison. Il faut les avoir en tête car il faut aussi en prévoir un budget qui est loin d’être négligeable.

Liste des travaux intérieurs de finition

  • Le revêtement de sol.
    Selon votre contrat de construction, le revêtement de sol peut être inclus dans les travaux pris en charge par le constructeur. Généralement sauf dans des cas exceptionnels rares , le carrelage des pièces d’eau est déjà en place.
    Souvent, la maison est livrée avec les pièces de vie (notamment le séjour) déjà carrelées ou parquetées.
    Il vous restera alors le sol de la cuisine ainsi que des chambres et des éventuels dressings et dégagements, à finir.
  • Le carrelage des murs.
    Certaines parties des murs des pièces d’eau nécessitent des carrelages. Vous devez prendre en charge les travaux et les inclure dans votre budget d’aménagement intérieur.
  • L’enduit et la peinture.
    Sauf si c’est inclus dans les options auxquelles vous avez souscris, l’enduit et la peinture intérieurs sont à votre charge pour toute la maison. Cela concerne les murs et les plafonds. Selon la surface de votre maison, ces travaux de finition peuvent être couteux. Il est parfois nécessaire de les inclure dans votre demande de financement auprès de la banque.
  • La cuisine. Tout l’aménagement de la cuisine est à votre charge.
    Une belle cuisine coûte cher et la facture peut monter très vite selon les équipements choisis. Que vous preniez un cuisiniste spécial comme mobalpa et cuisinella ou que vous achetiez vous même et montez vous-même votre cuisine Ikea ou d’une autre marque, n’oubliez pas d’en prévoir un budget.
  • Les menuiseries intérieures.
    Selon votre choix de style et de décoration, vous pouvez être amené à peindre, huiler ou vitrifier vos menuiseries intérieures. Cela concerne généralement les portes, les fenêtres ainsi que l’escalier.

Les aménagements extérieurs de votre maison

L’aménagement extérieur représente un budget conséquent. Aménagement du jardin, création d’une allée, création d’une terrasse, montage des murs la clôture, portails et portillons font partie de la liste. Dans certains cas, vous devez également planter des arbres.
Les aménagements extérieurs durent parfois plusieurs saisons.
Lorsqu’on se lance dans un projet de construction de maison, il y a toujours des travaux à faire et finalement, ça ne s’arrête pas .

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *